Home > Rénover, construire et conserver > Enveloppe extérieure : façade, châssis, toiture > Façade
Isolation des murs PDF Imprimer
 
Exemples de techniques d’isolation avec leurs avantages et inconvénients - Source CSTC
alt

Isolation des murs par l’extérieur

La technique consiste à fixer une couche d’isolant rigide protégé par une finition extérieure imperméable à la pluie, mais perméable à la vapeur :
  • soit avec un bardage (ardoise, bois…)
  • soit avec un enduit posée directement sur l’isolant. Attention, il est préférable d’opter pour un complexe « isolant + enduit » avec agrément technique car il est impératif que l’isolant et l’enduit puissent adhérer l’un avec l’autre
Lien ATG : www.ubatc.be
 
Schémas de mise en œuvre
 

alt

Source Energie+

alt

Source Energie+

Solution avec bardage
 
 
1. Maçonnerie existante
2. Structure (bois ou métallique) verticale  ou horizontale selon le type de bardage, ayant l'épaisseur de l'isolant
3. Isolant thermique posé entre lattes et   fixé mécaniquement à la paroi (chevilles)
4. Lattage fixé transversalement à la  structure
5. Bardage (ardoise naturelles ou synthétiques, bois, feuilles métalliques...)
6. Bavette pour évacuer les eaux infiltrées vers l'extérieur.
Solution avec enduit
 
1. Mur plein
2. Mortier de collage de l'isolant
3. Panneau d'isolation
4. Armature synthétique ou métallique +
  sous-couche de l'enduit + Enduit de 
  finition
5. Profilé de socle.

Isolation des murs creux

La technique consiste à remplir la coulisse, soit par injection de mousse, soit par insufflation d’un matériau isolant en vrac.
Cette technique est toutefois délicate, surtout pour les murs exposés à l’ouest, et ne permet pas d’éviter les ponts thermiques. Elle n’est pas applicable lorsque le parement extérieur est peint (peinture non perméable à la vapeur) ou lorsque les briques sont émaillées. Il peut donc s’avérer plus intéressant, si vous envisagez de modifier l’aspect de votre façade, de l’isoler par l’extérieur, en enlevant la brique de parement.
 

Isolation par l'intérieur

L’isolation par l’intérieur est déconseillée car elle entraîne la création de nombreux ponts thermiques et des risques de condensation et de champignons. 
Si cette technique devait malgré tout être utilisée il convient d’analyser le comportement hygrothermique des parois afin d’éviter tout risque de condensation interne.
 
 
 

Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale et Bruxelles Environnement

© Homegrade asbl vzw


Powered by Curbain.be